Aaah, les joies d'un ordinateur et d'une connexion retrouvés...
On redécouvre certains liens oubliés, certaines fonctionnalités rigolotes que l'on s'était juré d'approfondir puis que l'on a délaissées au profit d'autres nouvelles jolies fonctionnalités plus brillantes...
C'est ça le net.
On y "perd" un temps fou.
Et c'est ce que j'ai fait tout l'après-midi.
Je répondais à 2-3 mails puis, un lien tout beau ou une petite phrase, une pancarte clignotante me faisaient de l'oeil et m'entraînaient dans leurs abysses.

Résultat :
il est 21:57, Lost saison 2 est déjà bien avancé - mais c'est un faux argument, je l'ai déjà vue la saison 2 !!... - et je n'ai toujours pas écrit la moindre ligne sur les Maguro Spicy...
Tsst Tsst Tsst !
Je me suis laissée avoir comme une débutante.
Shame on me.

Je ne vais pas perdre davantage de temps car la faim commence à douloureusement se faire sentir...
Les Rouleaux de Dynamite ou まぐろ スパイシ hi ! hi ! sont en fait de gros maki de thon épicé.

" Aaahlala tout ça pour ça  !
pff c'était pas la peine qu'elle se la pète avec ses gribouillis chinois... Non mais celle-là, n'importe quoi, faut toujours qu'elle en fasse trop, toujours plus que les autres, parce que mademoiselle elle sait mi-eux que les autres,  et patati, et patata ! ...
Mais pourquoi ne lui a-t-on pas interdit d'avoir une connexion  ?!!  Et quel est l'imbécile qui lui a réparé son pc, j'voudrais bien l'avoir en face de moi celui-là...".

Oui, oui je sais on me le dit souvent. J'en fais trop.
Mais que voulez-vous on ne se refait pas, c'est inscrit dans les gênes, dans les tréfonds de mon être.
On veut faire plaisir, partager et il  y a toujours des moments où le message est mal interprété, pour x raisons inhérentes à l'individu qui les reçoit...
C'est la triste loi des relations humaines.
Oh et puis tiens, je vais manger maintenant. Allons, allons patientez encore un peu...
Fallait pas râler ! C'est mon privilège exclusif de pousser des coups de gueule. Il faut bien qu'il me reste quelque chose, non ? ;o)  .

(Un peu ... bien plus tard)

Bon, pour celles qui sont restées, malgré mes inscriptions Japonaises - et pas chinoises ! - et ma pause casse-croûte, j'abrège et je passe au concret.
Vous voyez, la patience est toujours payante ;o).

Si vous êtes un tant soit peu coutumières ou intéressées par l'art culinaire Nippon, vous trouverez sans doute foultitude de variantes concernant les épices qui relèvent le thon de ce maki.
Il sera parfois cru, parfois cuit...
En anglais, on trouvera sous l'appellation Dynamite Roll, une autre sorte de gros rouleau, puisque le présent sera nommé Spicy Maguro ou inversement !... lol :oD
Malgré mon (étrange) affection pour les traditions japonaises, je ne suis pas rigide et encore moins conformiste.
De plus, comme il existe plusieurs Vérités, il existe plusieurs traditions pour un même sujet...
Alors, comme dirait l'autre, finalement la cuisine, c'est comme on veut, comme on l'aime !! ...
Et aujourd'hui c'est Rouleau de Dynamite façon Thalie au jour du-dit pique-nique, avec les moyens du bord ;o)...
Mais comme je ne sais pas résister à la tentation d'en faire toujours trop, je vais vous proposer une variante plus "traditionnelle", faite avec du Shichimi-Togarashi* (piment japonais).

ROULEAUX DE DYNAMITE

1°) Version MY WAY ;o)

Pour 3  gros rouleaux
:
N.B : Lorsque je parle de rouleau ici, j'évoque celui que l'on obtient avant la découpe en maki sushi.
C'est juste pour info, au cas où quelqu'un se dise que pour l'anniversaire de soeurette samedi, ils seront 15  et que 15 feuilles de nori ça fait beaucoup;  je n'ose même pas parler du riz !! lol

Pour le riz à Sushi:
Maki__gros_rouleaux__dynami
250g
de riz à sushi
3 feuilles de nori
5cl de vinaigre de riz
1/2 càc de sauce soja
1 pincée de sel
3 càs de sucre

Pour la garniture :

N.B : D'habitude, je les fais avec du thon frais, cru ou cuit selon les envies du moment et les personnes conviées.
Toutefois, ce jour-là, je n'avais pas trouvé le filet de thon adéquat.
Il fut remplacé par du thon en boîte, plus pratique et moins cher, il faut le dire !...
C'est sans doute le hasard qui l'a voulu, car sans cela, 
Flo n'aurait pas pu les goûter... Quand je vous dis qu'il fait bien les choses, il suffit de le croire ;o).

100 à 150g de filet de thon frais ou 1 boîte de 200g de thon au naturel
1 gros oeuf battu (ou 2 petits)
1/2 concombre
1/2 avocat
1/2 càc de Piment (Cayenne, Espelette...)
ou  de pâte de piment au pire lol
1 càc de Sansho**
1 càc de gingembre moulu
2-3 càs de coulis de tomates
2 oignons nouveaux/grelots
15g de graines de sésame 
10-12 gouttes de Tabasco
Sauce soja
Wasabi
Huile de sésame

Pour la cuisson du riz, reportez-vous Ici ou .

- Vous choisissez l'option filet de thon cuit, je vous conseille de le faire cuire dans une càc d'huile de sésame, en le badigeonnant des épices (sauf le sésame) et de la sauce tomate avec 2 càc de sauce soja, au préalable.
Ne mettez pas les oignons, il sera plus agréable et plus frais en bouche de les préserver et de les incorporer à la fin.
Une fois cuit, découpez- le en dés ou en lamelles et  récupérez son assaisonnement

Maki_grospicnicwb- Option filet de thon cru, même chose, sans cuisson !
Vous le découpez puis le mélangez aux épices (sésame exclus) et l'enrobez de sauce tomate et de sauce soja.

- Option boîte de thon :
D'abord, je suggère de prendre du thon entier, pas des miettes.
Nous allons le malaxer ce qui l'effritera bien assez, pas la peine de le réduire à l'état de bouillie - enfin, c'est selon le râtelier de chacun, n'est-ce-pas lol ;o).
On égoutte le thon, on le met dans un bol, on ajoute les épices (toujours pas de sésame), sauce tomate et soja et on touille.
Couper l'oignon en dés ou en émincés et l'ajouter au thon épicé.
Réserver.

Préparer l'omelette. L'idéal c'est de la faire dans une poêle rectangulaire, pour la forme, mais si comme moi [soupir] vous n'en possédez pas, une poêle normale fera très bien l'affaire.
Battre l'oeuf avec 1/2 càc de sauce soja, éventuellement un peu de poivre noir moulu et le cuire dans 1/4 càc d'huile de sésame.
La détailler en lamelles, dans le sens de la longueur.
Réserver.

Découper
le concombre et l'avocat en lamelles.

Voilà.
Tout est prêt.
Tout est disposé dans des petits récipients sur votre espace de travail.
Les feuilles de nori d'un côté de la natte, le riz de l'autre, le thon épicé, le sésame, une bonne boulette de wasabi, les lamelles de légumes et d'omelette à portée de main.
Vous avez un torchon propre, de l'essuie-tout et un petit bol de Tezu !? Ah, je le savais vous avez déjà oublié.
Allez, moitié vinaigre de riz, moitié eau et zou !!

Confection des ふとまき(Futomaki) gros rouleaux :

Si les petits rouleaux vous ont paru faciles à réaliser, vous ferez ceux-là les doigts dans le nez !!
On utilise la feuille d'algue entière, le travail est "moins minutieux" en somme.

Poser une feuille de nori sur le まきす(makisu= la natte lol) , côté brillant en-dessous.
Humecter vos mains avec le
てず (tezu = eau+vinaigre) et prendre une poignée de riz.
Répartir le riz vinaigré uniformément sur le nori .
Avec le bout des doigts, étaler le wasabi au milieu du riz.
Personnellement, j'adore ça, alors je ne lésine pas sur la dose. Mais, ne jouez pas les Jean Reno, ça piquouille !!
Saupoudrer d'un peu de sésame.
Déposer le thon au centre puis répartir le concombre, l'omelette et l'avocat à ses côtés, sans trop vous étaler.
Enrouler la natte sur les ingrédients, en les maintenant assez fermement, jusqu'à 2 cm environ, du bord de la feuille.
Soulever la natte et l'enrouler de nouveau pour que les bords du nori adhèrent.
Presser afin de bien affermir le rouleau, sinon vous risquez d'avoir des surprises à la découpe ...
Couper le rouleau en deux avec un couteau bien aiguisé ( et humecté de tezu pour plus de confort).
Placer les moitiés côte à côte, puis les détailler en bouchées.

Dans le protocole, il paraît que les maîtres sushi ne devraient jamais donner la même taille à leurs bouchées et faire selon les bouches des clients...
A vous de voir ;o) lol
Je trouve l'idée pleine d'attention.
Charmant, non ? Quel luxe !! Quel sens du service. Il faut être japonais pour avoir, un jour, pensé à cela...


2°) Version "Traditionnelle" au Schichimi-Togarashi (piment japonais)

J'allais vous dire :
"Que celles et ceux qui ont les yeux fatigués se rassurent, je n'en écrirais pas une tartine."
Oui, mais voilà.
De deux choses l'une ( elle est curieuse cette expression, non ? De 2 choses, l'une ... hum).
- Soit je vous dis simplement:
"On enlève les épices, on ajoute éventuellement un peu de mayonnaise (japonaise), du piment japonais et le reste ne change pas."
Et vous n'êtes pas plus avancées si vous ne trouvez pas de とがらし(togarashi=piment japonais) et peut-être encore moins de しちみ とがらし (shichimi-togarashi) .
- Soit je vous explique brièvement l'ichimi-togarashi et le shichimi-togarashi en vous donnant une méthode pour le faire vous-mêmes.
- Ou alors je fais un billet sur le Togarashi que je relierais à celui-ci !?...
Hummm....

[Thinking]

Bon peu importe, que je fasse un billet sur le piment japonais puis peut-être, par extension, sur les condiments japonais, voici une recette pour faire votre Piment aux sept graines (ou saveurs), car c'est ce que signifie shichimi-togarashi.

SHICHIMI-TOGARASHI

2 càc de graines de sésame noirshichimitogarashi
1 càc de graines de sésame blanc
3 càc de sansho
1 càc d'algue nori grillée
3 càc de zeste d'orange séché
3 càc de piment rouge
2 càc de gingembre haché ou moulu


Broyer grossièrement les graines de sésame noir et blanc avec le sansho, dans un mortier.
Ajouter l'algue nori et le zeste et moudre de nouveau.
Incorporer les épices restantes et broyer bien une dernière fois.
L'idéal pour broyer et faire vos mélanges d'épices est d'avoir un moulin à café. Un vieux si possible, je ne pense pas qu'il soit de bon goût, dans le sens premier du terme, de déguster un café aux sept-épices ;o)
Pour faire dans l'excès, on m'a dit un jour, qu'un moulin par épice ou par "gamme de saveur épicée" serait parfait !...
Dans un récipient hermétique, ce condiment se conservera 3 à 4 mois.


Bien sûr, les proportions et les ingrédients peuvent  légèrement varier selon vos goûts et selon les régions du Japon.
Quant aux utilisations, elles sont multiples : poissons grillés, soupes, ramen (nouilles), pâtes, riz, volaille ...

Vous êtes fin prêtes pour la seconde version des Spicy Maguro Rolls !!! Tadaaaa !!!...

Maki_dynamacrowb
Mêmes Bases :  Pour 3 rouleaux

On garde les mêmes quantités pour le riz à sushi.
On conserve l'omelette et les légumes.
On enlève les épices que l'on remplace par 1 càc de shichimi-togarashi (voire 1/2 si cela vous paraît trop fort).
Je garde également la sauce tomate, les oignons et le sésame.
On rajoute en général de la mayonnaise japonaise, environ 1 bonne càs, qui est une sorte de mayo épicée ...
Eh oui, encore, mais c'est dans le titre : rouleau de Dynamite !!
Et l'on procède de la même manière selon le thon que l'on exploite - cru, cuit ou en boîte -.
On cuit le poisson fardé de son épice et de la sauce tomate ou on mélange le tout directement dans un bol.
On effectue le "montage " sur le nori :
riz+ touche de wasabi+ touche de mayonnaise (épicée) selon les goûts, je n'aime pas des masses+ thon épicé+ reste garniture ==> et on roule puis on tranche ...

Pour info, la petite feuille qui siège devant les maki est évidemment composée de Wasabi.
Mais elle n'est pas moulée... C'est si simple que ce serait le comble de la fainéantise moderne que de mouler mon wasabi !! Argh !

Enjoy !


Itadakimasu !!!