Vous deviez trouver curieux que je vous parle autant du Japon et de sa gastronomie sans jamais vous avoir montré que je mangeais et que moi aussi, je savais faire des sushi...
C'est simple.
Les Sushi sont tendance.
On en voit partout et je ne voulais pas paraître trop redondante en éditant un billet de sushi supplémentaire.
Toute la junglosphère ou presque a publié et s'est essayée à la confection du Sushi, la majeure partie en prenant des cours chez la Petite Cléa ;o).

En clair, j'en mange souvent ...
Toutes les saveurs, toutes les envies sont permises.
Si je m'écoutais, ce serait presque tous les (deux) jours sushi ou sashimi (poisson cru sans le riz).
Mais, le poisson cru revient cher.
Il faut du premier choix, fraîcheur garantie.
Alors en général, c'est direction les Halles ou un poissonnier digne de confiance.
Et malheureusement, si je puis leurrer mon palais quant à la composition des sushi, cela s'avère impossible avec les sashimi :o(.

Pourquoi avoir décidé de sortir d'une telle réserve me direz-vous ?
Et bien parce que j'ai eu l'immense plaisir d'être conviée à un pique -nique de bloggeuses Lyonnaises, début juillet et que j'ai eu envie de leur faire plaisir (bon, ok à moi aussi je me suis fait plaisir en les confectionnant et en les offrant).
Je me suis dit que si les sushi étaient une composante ordinaire des bento japonais, ce n'était pas le cas pour nos déjeuners sur herbe.

Je ne pense pas m'être trompée car la belle assemblée de bloggeuses a eu l'air ravi à la vue de mes petits rouleaux du Soleil Levant.
A ce propos les filles.
J'ai arpenté vos blogs en espérant apercevoir un petit compte-rendu et les photos de vos magnifiques réalisations mais j'avoue avoir été "déçue"...
Rien, nada ?
Mais pourquoi, why, warum ... ist die banane krum ? Oops je m'égare ! lol
Peut-être avons-nous toutes pensé que les autres feraient cela bien mieux que nous ?
Ah que je regrette d'avoir été en plein milieu de mes problèmes techniques...  Même mon numérique était hors compétition car plein à ras bord de photos que je ne pouvais vider sans mon fidèle ordinateur !
Quelle poisse.
Cependant, je peux tout de même vous orienter vers la merveilleuse Terrine tiède à l'oseille et son coulis de tomate vinaigré de la chaleureuse Sandra, Malice et Pain d'épices

Ensuite, je vous conseille plus que vivement de vous diriger d'urgence vers la sublime Tarte aux abricots à la crème de Safran et Miel de Lavande de Venor, nouvelle venue dans la junglosphère sur Un Dimanche Matin à Lyon.
Ah Venor, j'ai vraiment, vraiment regretté de n'avoir pas pu en subtiliser un gros morceau pour ma fringale nocturne !!
Si vous aviez senti cet arôme de miel de lavande... Mmm divin !
Elle craignait de ne pas être à la hauteur pour son introduction dans la junglosphère, alors elle n'y est pas allée de main morte.
Nous avons été régalées d'un miel de première qualité.
En provenance directe de la ruche, que dis-je, des meilleures ruches à miel de lavande de l'hexagone !!
Tant que vous y êtes, jetez un oeil à ses riches et goûteux Financiers au Thé Macha, au parfum d'enfance ;o) ...
J'ai compris ce goût de dragée Venor, c'est la dose massivement élevée d'amandes qui en était la gracieuse cause.
J'adore.

Il y avait d'autres mini Financiers au Macha et aux Framboises, confectionnés avec amour, cela se sentait, par la douce et timide Aude, d' Epices et Compagnie
C'est fabuleux ! Deux fois la même douceur et deux fois des saveurs différentes...
Ah ce que j'aime cette richesse humaine de l'univers culinaire !!
Ses financiers m'ont enchantée : moelleux à coeur, fondant et ces petites framboises ... Un délice !
Plaisir ultime, j'ai pu prolonger mon extase jusque chez moi car j'avais réussi à en saisir un au  passage.

Et puis il y avait  Flo et son Mini-Moi bien au chaud ;o), de Bliss in the Kitchen qui nous avait concocté d'adorables mini muffins !! Je dois dire que ce format m'a particulièrement séduite.
Il me faut absolument des moules à mini-muffins.
Et ouiii, je sais, je n'en ai pas, j'suis à la bourre... gna gna gna.

Enfin, il y avait ma petite Turtle... Alhya pour les intimes.
Mais si vous la connaissez j'en suis sûre. Et si ce n'est pas encore fait, comme d'habitude, on clique sur le lien = texte souligné, qui change de couleur et qui est en gras, parfois.
==> A Turtle in the Kitchen
Elle nous avait préparé une salade de pâtes complète et parfumée ainsi qu'un cake à la féta que je ne vois pas sur son blog.
A l'instar des financiers d'Aude et des muffins de Flo d'ailleurs !?...
Peut-être ai-je mal cherché ?

J'espère ne pas m'être trompée dans les plats les filles !?...:o$

Les rencontres entre bloggeuses (rs) sont vraiment fantastiques. Je ne pensais pas être aussi touchée, mais aussi, frustrée par le caractère trop court de la réunion.
Certes, j'avais eu, la veille, au travers d'une conversation téléphonique avec Alhya, une petite piqûre d'adrénaline supplémentaire qui dopa mon envie, déjà grande, de partager ce moment avec elles.
Est-ce-cela qui me fit également regretter de ne pas avoir pu continuer la soirée autour d'un verre, quelque part, dans un pub ou à la maison ?!
Le départ m'a semblé tellement précipité.
Nous discutions tranquillement et la seconde d'après c'était branle-bas de combat, on plie bagages, on se bisouille et hop... plus personne !
Juste ma maman, la voiture et moi... [soupir]

Sushi_reunion_YwebBon les filles, c'est quand vous voulez.
J'ai d'ailleurs envie de réconforter les malheureuses lyonnaises qui demeurent dans cet enfer citadin en faisant un "Midnight Brunch" la semaine prochaine ou demain... Peu importe.
Juste pour passer un autre moment ensemble, en élargissant le cercle si possible, bien sûr.
On en reparle.

Mais revenons à nos sushi.
Je vous ai gratifiés du nom "scientifique" de rouleaux pourtant bien connus des occidentaux.
Les Kappamaki ne sont rien d'autre que des  rouleaux au concombre etc.
J'ai trouvé la présence de sushi si agréable sur une nappe de pique-nique que j'en ai refait toute une floppée pour l'annuelle réunion familiale qui avait lieu le samedi suivant (8 Juillet).
D'ailleurs, cela me permet de vous présenter des photos !
Ce lundi au Parc, j'avais donc appporté des Kappamaki  mais aussi des Sakamaki (rouleaux inversés) et des Rouleaux de Dynamite (billet à venir).

Etant donné que les rencontres junglosphériennes sont signe d'abondance de bonne chère, il s'agissait de faire de véritables bouchées.
Pas difficile c'est l'essence même du sushi - à cause  des baguettes ;o)-.
Mais sachez tout de même qu'il y a les maki "normaux" et les petits maki (hosomaki) où la feuille de nori est coupée en deux.
Cette option me semblait préférable, d'autant que je suis arrivée en retard finalement, et qu'elles avaient déjà goûté un peu de tout... Les gourmandes !

Maki_Kappa_poivronwbKAPPAMAKI ETC ...

Pour 4 petits rouleaux :

2 feuilles de Nori
200g de riz japonais (rond et court)
-1 mesure de riz pour 1,5 mesure d'eau-
4 cl
de vinaigre de riz
1/4 càc de sel
1/4 càc de sauce soja japonaise (facultatif)
2 càs de sucre
1/2 concombre
1/4 d'avocat
1/4 de poivron jaune
Graines de sésame noir et/ou  blond
Wasabi



Allez,  je vous remets le Modus Operandi pour la cuisson du Gohan :
N.B: Il vaut mieux avoir trop de riz que pas assez - proverbe de maître Sushi - lol.

Laver abondamment le riz jusqu'à ce que l'eau redevienne claire.
(Non je ne débattrai pas de l'utilité de cette opération selon les riz etc etc...)
Bien l'égoutter puis le mettre dans la casserole avec l'eau froide.
Laisser le reposer au minimum 20mn. Ou pas... (cf le billet consacré à ce mode de cuisson)
Porter à ébullition, à couvert.
Baisser le feu puis laisser frémir 10mn.
Ôter la casserole du feu et laisser le riz terminer sa "cuisson" vapeur 15-20mn, à couvert évidemment.

Préparation du Vinaigre à Sushi :

Dans une casserole, mélanger le vinaigre de riz, le sel, le sucre et la sauce soja.
Faire chauffer en remuant jusqu' à ce que les ingrédients soient bien amalgamés, que le sucre et le sel soient bien dissous.
200x200_TK_602_01_39
Un peu de tradition nippone  ( c'est le billet qui n'en finit plus... lol vous me vouliez !...  Vous m'avez ! Silence dans les rangs !!;o) ).
Le top à ce stade est de posséder un
Hangiri, grand récipient cylindrique, traditionnellement en bois de cèdre ceinturé de cuivre,  exclusivement destiné à accueillir le riz à sushi chaud afin de le mélanger au vinaigre.
C'est beau n'est-ce-pas...

Ajouter à cela le
Shamoji, large spatule en bois, aux formes arrondies - on dit qu'elle symbolise le rôle de la femme dans le foyer ... mouaich- servant à étaler et remuer le riz pour le faire refroidir.
12_lg_fr Le bois retenant les odeurs, il est conseillé d'en réserver l'usage au riz à sushi ou d'en avoir plusieurs ... Aujourd'hui on les fait aussi en plastique.

9_lg_frEnfin, il y a l'Uchiwa, éventail en bambou recouvert de papier ou de soie, qui sert également  à faire baisser la température du riz et à favoriser l'évaporation du liquide pour donner au riz sa texture et sa saveur idéales.
Bien sûr un autre éventail fera l'affaire tout aussi bien qu'un morceau de carton, un journal, un magazine ...



En tant qu'expertes, je ne vous présente plus le Makisu, cette mignonne petite natte en bambou, reine de vos cauchemars sushiesques à vos débuts... Me trompais-je ?

Ce voyage dans le folklore d'une cuisine de maître sushi vous a plu ?!...
C'est à vous.

Vous avez rincer le récipient à riz sous l'eau froide.
Verser alors le vinaigre sur celui-ci en vous aidant de la spatule afin de le répartir uniformément.
Mélanger sans aplatir le riz, faites comme si vous le tailladiez.
Enfin, l'éventer jusqu'a ce qu'il soit à température ambiante.

Avant de procéder, préparer un bol de Tezu - moitié eau, moitié vinaigre de riz - , dans lequel vous tremperez vos doigts afin de manipuler le riz sans que celui-ci soit trop attaché à vos mimines.
Eventuellement, prévoir de l'essuie-tout et/ou un torchon propre pour vous essuyer. En fait, c'est plus que  pratique.
Pensez à avoir tous vos ingrédients à portée de main :
Le concombre détaillé en lamelles triangulaires à peu près de la longueur des feuilles coupées en deux, sinon, vous pourrez toujours faire des "rajouts".
Faire de même pour l'avocat et le poivron.
Ne pas oublier la petite boulette de wasabi.

Préparation des petits rouleaux :

Couper la feuille de nori en deux.
Poser le côté brillant sur la natte.
Humecter vos mains avec le tezu.
Prendre une petite poignée de riz puis le répartir régulièrement sur la feuille.
Avec l'index, étaler une petite quantité de wasabi sur le riz,  d'un bord à l'autre.
Déposer les morceaux de concombre, d'avocat et/ou de poivron, au centre, par-dessus le wasabi.
Je vous rappelle que ce sont des petits rouleaux. Par définition, les garnitures ne sont pas extrêmement copieuses en nombre.
Tout au plus mettrons-nous une
tranche de concombre et une d'avocat - ou poivron/avocat, poivron/concombre ...-.

Jusque-là, tout va bien.
Il est temps de passer aux choses sérieuses : la confection et la finition du rouleau.
Tenir la natte et la garniture avec les deux mains.
Enrouler la natte et le nori sur celle-ci en prenant soin de bien appuyer uniformément sur tous les ingrédients.
Recommencer l'opération en appuyant un peu plus pour obtenir un riz ferme dans tout le rouleau.
Les bords de la feuille doivent se rejoindre et fermer ainsi le rouleau.
Retirer le rouleau de la natte puis le poser sur une planche à découper.
Le couper en deux.
En général, on partage les deux moitiés en trois.
A la rigueur, c'est vous qui voyez, selon la taille que vous souhaitez leur donner. Au maximum, avec un petit rouleau, on fait 8 sushi convenables et beaux...

OOps j'ai failli oublier les Sakamaki - Rouleaux inversés

Le procédé ne diffère guère si ce n'est que :

Une fois le riz étalé sur la feuille de nori, placer un torchon propre humide entre la feuille et la natte, en la retournant pour que le riz soit "face au torchon". Vous me suivez ?... Le nori est désormais au-dessus et le riz sur le torchon humidifié pour qu'il ne colle pas.
Répartir le wasabi de la même manière que précédemment, sauf que là, il est étalé directement sur la feuille - côté brillant.
Déposer la garniture par-dessus.
Enrouler la natte (avec le torchon) autour des ingrédients jusqu'à, environ, 2 cm du bord du nori.
Soulever la natte et enrouler de manière à ce que les bords adhèrent quand on appuie pour affermir le rouleau - même chose que ci-dessus mais à l'envers, la feuille de nori est au coeur du sushi, vous vous souvenez !? ;o) -.
Retirer la natte et poser le rouleau sur un plat.
Déposer délicatement les graines de sésame (ou des oeufs de poisson si vous aimez) sur tout le rouleau en vous aidant d'une cuillère, jusqu'à recouvrir le riz complètement.
Hélas je n'ai pas de photo... Peut-être que Sandra en aurait ?!...

Maki_grospicnicwb
Ne faites pas comme moi, le jour du pique-nique, n'oubliez pas les coupelles de sauce soja !
Régalez-vous, c'est sain, digeste, bon...
Mais vous le saviez déjà, je n'ai pas besoin de vous faire l'article ;o)

A venir les Rouleaux de Dynamite !!!