EN-FIIINNNN !!!!
I'm Back !
Pensez-vous que ce come-back se déroula dans l'harmonie et la douceur ?!...
Bien sûr que non.
J'ai ce satané pc depuis quelques jours déjà mais outre les réglages d'usage et diverses installations nécessaires, il a fallu que le FAI et canalblog trouvent de bon ton de me jouer quelques derniers tours pendables.
Oui, mais voilà, j'ai gagné quand même.
Mais ça, je le savais finalement, contrairement à  la tragique destinée de la France lors de la finale ... lol Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, sauf si l'on est sûr du résultat, hein ;o).
Voici donc Ze retour tant attendu et tant redouté.

Je reviens épuisée, comme vous toutes j'imagine, assommée par cette étouffante chaleur où l'air devenu irrespirable n'a plus sa place, où la pénombre d'ordinaire salvatrice me nuit  et avec laquelle ma cuisine est devenue une ennemie...

Voyons le bon côté des choses - et je vous assure j'ai du mal tant je peste bla, bla, bla ... - , je n'ai donc guère allumé mon four et les feux de la cuisinière furent beaucoup moins loquaces.
De là à conclure que cette pause forcée tomba à pic, il n'y a qu'un pas, que je franchis allègrement pour me remonter le moral ;o).
Tu vois ma grande que le hasard fait bien les choses !
Mouais.

D'un autre côté, j'ai horreur de me sentir aussi prisonnière de la bêtise d'autrui !
Je suis tributaire du baromètre.
Esclave du thermomètre et du vent qui se fait dangereusement absent.
En fin de compte, c'est peut-être le meilleur moyen que les politiques et autres puissants occidentaux aient trouvé pour faire taire définitivement les plus rebelles - le compte des 3/4 dits pauvres étant déjà réglé pour eux, n'est-ce-pas !? :o( -  .
Nous écraser sous des chaleurs dignes des forges d'Héphaïstos... Efficace comme idée.
Qui aurait la force de contester quoi que ce soit ou d'accuser qui que ce soit si la Terre sombrait dans une ère "Vulcanienne" ?!
Nous serions bien trop occupés à nous battre pour le dernier ventilateur, l'ultime brumisateur des étals de supermarchés ou le dernier coin d'ombre disponible...

Qui peut croire aujourd'hui que ce laxisme vis-à-vis des conséquences atmosphériques est involontaire ou n'est que le résultat d'une ignorance politique et populaire générale ?
Cela fait plus de 20 ans que j'entends des sonnettes d'alarmes tinter ici ou là - et elles sonnaient bien avant-.
Tirées alors par d'éminents scientifiques, elles vacillent encore péniblement dans la bouche des derniers "vrais" humanistes, véritablement concernés par le sort que l'on est en train de faire à notre jolie Mère Nature.

Mais rien.
Rien ne bouge.
Le désert...
C'est le cas de le dire.
Au moins les Touaregs sont-ils mieux préparés ! Quoique... leurs nuits sont fraîches au moins. Et si même les leurs devenaient mortellement chaudes, que se passerait-il ?...
C'est vraiment horrible, ces canicules nous renvoie à tant de postulats démentiels :
les plus fragiles, les plus faibles  - et indésirables car moins "productifs" pour une société de (sur)consommation toujours trop pressée - sont éliminés.
Ceux qui ont les moyens financiers de se protéger sont provisoirement à l'abri.
Si tant est qu'on puisse vraiment se protéger contre la chaleur car je sais me prémunir du froid mais une fois que je suis nue, que puis-je faire contre la chaleur ?! lol
Ironie du sort, la protection la plus confortable pour nous - à savoir la clim- est aussi la plus nocive pour l'atmosphère...
La boucle est bouclée.
Nous sommes bel et bien les "nouveaux dinosaures". Terrifiant n'est-ce-pas !!!

Bien.
Après vous avoir dépeint une facette assez obscure de notre réalité, si je vous offrais une petit verre bien frais de sirop d'anis maison... Vous me pardonneriez et m'accueilleriez avec bienveillance tout de même ? ;o)

Oh oui, le dernier mot pour toutes celles qui m'ont adorablement soutenue et encouragée durant cette absence.
A celles qui se sont gentiment exprimées dans leurs commentaires. Merci infiniment les filles, ça fait réellement extrêmement plaisir.
Et pour éviter toute "jalousie", ce sera toujours ça d'énergie économisée, merci aussi à celles qui sont simplement passées sans mettre de p'tit mot ;o)

Voici une recette de sirop très facile et plaisante à souhait.
Après l'avoir réalisée, vous vous demanderez pourquoi le sirop d'anis industriel possède cette drôle de couleur blanchâtre ?!...
Si vous souhaitez le faire pour une occasion spéciale - pique-nique, repas entre amis, goûter d'anniversaire d'un de vos diablotins - je vous conseille de vous y prendre la veille au soir car ce sirop nécessite d'être mis au repos 12 heures.


SIROP D'ANIS

Pour 3/4 de litre de sirop environ :

Sirop_Aniswb
40g de petits grains d'anis vert
1 tronçon de bois de réglisse
Quelques feuilles de menthe fraîche
Quelques lamelles de fenouil
1/4 càc de muscade
500g de sucre en poudre
1 litre d'eau

Verser l'eau dans une casserole en acier inox à fond épais et ajouter l'anis, le réglisse, la muscade, la menthe, le fenouil et porter à ébullition.
Laisser bouillir 1mn.
Retirer du feu, couvrir et laisser infuser toute une nuit (12h).
Filtrer le contenu de la casserole et verser le liquide dans une casserole propre.
Ajouter le sucre puis remuer.
Faire chauffer sur feu doux en continuant de remuer régulièrement jusqu'à ce que le sucre soit fondu.
Dès que le sirop se met à bouillir, retirer du feu.
Laisser complètement refroidir et le verser dans une bouteille à muselet ou une bouteille de sirop récupérée...
Servir largement additionné d'eau froide.

Sirop_d_anis_homemadeC'est vraiment très rafraîchissant et le goût du véritable anis ressort formidablement bien.
Finalement, c'est bien le pastis qui est le plus proche de la vérité !... lol

Si par hasard vous n'avez pas de bâton de réglisse et que vous n'en trouvez pas dans votre lieu de résidence, ce n'est pas dramatique.
On peut tout à fait s'en passer.
J'ai eu le même cas de figure et le résultat fut plus qu'honorable.
Toutefois, cette pointe subtile de réglisse amène réellement le petit plus qui fait la différence... Mais ça ce n'est que lorsque l'on a testé les deux versions : avec et sans.
Si vous commencez par la seconde, ne vous faites pas de souci, vous allez épater tout le monde, vous la première ;o)

Il est vrai que ces bois de réglisse sont de plus en plus difficiles à dégoter.
Pourtant, il n'y a pas si longtemps que j'en mordillais goulûment...
Que c'était bon...
Ces petits filets de réglisse pur qui s'épanchaient le long de nos gorges d'enfants, un vrai bonheur.
Que c'était drôle d'avoir un bout de bois dans la bouche dans la cabane en planches du sapin géant...
De vrais petits Huckelberry Finn en goguette !...

Sans le réglisse, cette boisson a déjà un goût d'enfance mais avec, elle a celui de mon enfance...