J'aborde aujourd'hui un de mes plats favoris : pour son côté sucré-salé, plat unique, convivial, mélange de saveurs aux possibilités quasi infinies.
D'ailleurs, je vous avais déjà proposé une variante au boeuf (clic),  il y a quelques mois.

En voici une version plus "traditionnelle", au poulet, qui est sans doute, avec celle au porc, la plus populaire au Japon; ces deux viandes étant celles que les nippons consomment le plus volontiers entre deux poissons ;o) lol

Si vous êtes des habitué(e)s de la "jungl O' sphère" culinaire, le donburi ne vous est pas totalement étranger.
Par exemple, Virginie, d'Absolutely Green, célèbre végétarienne s'il en est, a savamment remplacé la viande par du seïtan, entre autres.

Pour une plus grande compréhension du plat, voici la tradutcion littérale de ces deux mots :

oyako = parents et enfants  (hé oui !!)
donburi = bol

Maintenant, débrouillez-vous pour imaginer ce qu'ils ont bien voulu dire en nommant ce plat de la sorte... lol
Les parents et les enfants, tous embarqués dans le même bol =  la vie, sur terre - ben oui, le bol est rond, la terre aussi ... lol
Les parents dans un bol les enfants qui touillent pour les faire tourner en bourrique !... Et vice-versa ...
Ce qui amène à évoquer l'interchangeabilité des rôles de chacun, parents-enfants, dans la cellule familiale !! ;o)
Bref, toutes les hypothèses sont permises, y compris les plus philosophiques, sociologiques, psychanalytiques ou oniriques ...

Après toute cette activité neurale intense, votre estomac criera famine et le bol, qui vous aura divisés, voire déchirés pour enfin vous rapprocher, sera le sceau d'une harmonie retrouvée !
Rhôô c'est beau.
Qui a dit que la cuisine n'était "qu'une activité manuelle", qui ? !! ;o)

Ouhou ! Toi, oui, toi, là. Tu es novice ?
Tu ne connais pas mes envolées "lyriques" ? .....
N'aies crainte, tu es en sécurité derrière ton ordinateur.
Jamais, Ô grand jamais tu ne me verras surgir de ton écran jusque sur tes genoux.
Mais si tu le crois, c'est que tu es encore plus dingue que moi ;o) lol


Bien, et si on mangeait, je meurs de faim.


OYAKO DONBURI

Oyakodonburi
Pour 4-5 personnes :

150g de blancs de poulet
1 petit poireau (200g environ)
6 oeufs
300g  de riz japonais sec (= 600g cuit)
4 gros champignons shiitake, frais
* de préférence, mais bon ...
125ml de Dashi
60ml de sauce soja japonaise
2 càs de mirin
2 càs de ciboule ciselée (ou ciboulette)
1 càs de sucre



Si vous utilisez des champignons séchés, pensez à les faire tremper 20mn dans l'eau bouillante .
Lorsqu'ils auront bonne mine de nouveau, égouttez-les, équeutez-les et coupez-les en 2.

N.B: J'ai une petite info au sujet des shiitake frais, je vous en reparle à la fin.

OyakodonprofilV
Pendant ce temps, vous aurez mis votre riz à cuire à la mode japonaise, bien sûr, comme indiqué par ICI.

Découper le poulet en tranches fines.
Trancher
le poireau tout aussi finement.
N'oubliez pas que les japonais utilisent des baguettes, d'où une découpe toujours raffinée et en petits morceaux, c'est mille fois plus pratique. Avez-vous déjà essayé de déguster un T-bone avec des baguettes ?!!

Porter
à ébullition le dashi
(vous voyez, il sert déjà le billet sur le Dashi ;o)), la sauce soja, le mirin et le sucre dans une grande poêle.
Ajouter le poulet, le poireau et les champignons.
Faire cuire à couvert environ 4mn, jusqu'à ce que le poulet soit tendre.
Casser les oeufs dans un bol et les battre légèrement.
Les verser sur le mélange à base de poulet et cuire à couvert, à petit feu, environ 3mn.
Les oeufs doivent se "figer" tout en restant baveux à certains endroits. Evidemment, si vous n'aimez pas les oeufs baveux, libre à vous de laisser mijoter davantage.
Répartir le riz entre les bols de service puis garnir de poulet et parsemer de ciboule ciselée.


Et voilà. C'est ultra simple, assez rapide et vraiment bon.
Vous voyez l'avantage d'avoir du dashi prêt d'avance !
Et ça ne va pas aller en "s'améliorant" ;o).

Personnellement, j'aime brouiller subtilement et délicatement les oeufs pour ne pas avoir un aspect trop "omelette-posée-là" dans mon bol.
Encore une fois, ce n'est qu'une question de goût et ce n'est pas la méthode la plus traditionnelle qui soit.

*Dans la liste d'ingrédients, je vous suggère de prendre des shiitake frais.
Et là vous pensez :
"Quelle drôlesse, j'ai déjà du mal à  dégoter les séchés et elle voudrait que je les achète frais !?"

Vous n'avez pas complètement tort... du moins, jusqu'à ce que je vous explique 2-3 choses !
Comme la plupart d'entre vous donc, j'utilisais des shiitake séchés, tout à fait honorables pour une occidentale.
Puis, un jour, je me suis renseignée auprès de mon "épicière" nippone pour savoir si, par hasard, elle n'en vendrait pas de temps à autre.
Elle me répondit qu'effectivement, elle devait en recevoir le vendredi suivant (nous sommes alors fin septembre).

Je me résigne donc, presque patiemment, à attendre et vaque à mes occupations et autres soucis ...
Je décide un soir de tester le principe de l'hyper-cybermarché et me rends sur le site de carrefour, à savoir Ooshop (non, je n'ai pas d'actions chez eux !).
Je trifouille, je m'balade et... je furète dans le rayon fruits et légumes exotiques.
Et là, en première page, La Merveille :
une boîte de shiitake frais pour un prix tout à fait raisonnable (4€45 ).

Bien sûr, je ne vous dis pas de commander une pauvre petite barquette de champignons japonais mais, si vous n'êtes pas de Lyon** et que vous acceptez de faire un écart à la sacro-sainte sortie familiale du week-end ( je charrie un peu là ;o) lol), faites-vous livrer, et profitez sereinement, pour une fois, des bienfaits de la modernité en même temps que vous savourerez la joie de  voir gambader votre petite tribu ailleurs que dans les allées du supermarché du coin ;o) !!

C'est fort agréable de voir un jeune homme - oui, en général ils sont plutôt jeunes. Il faut pouvoir soulever les éventuels packs de lait ...- sonner à votre porte, dans une tranche horaire que Vous aurez définie, pour déposer, délicatement les denrées choisies deux jours plus tôt, tranquillement lovée devant votre pc...
Vous n'avez plus qu'à déballer et vérifier que tout y est.
Pas de migraine, pas de crise de nerfs agoraphobique à tendance meurtrière, pas de "Maman, j'veux un jouet ! " ou de " Maaaaamannnn,  pourquoi Gaston il a un jouet et que moi j'ai pas d' bonbons !!!!" ...
Non. Rien de tout cela, juste la volupté réconfortante et le "calme", certes relatif, mais rassurant de votre douillette maisonnée.

Ce serait dommage de se priver de shiitake frais et du petit plaisir qui les accompagne, non ?
Et je parle en connaissance de cause.
Désormais, les shiitake séchés, c'est terminé !!

Vous avez peut-être remarqué le double astérisque ci-dessus ?! Oui, là, juste à côté de Lyon**.

Si le cybermarché est accessible de n'importe quel coin de France (ou presque), les Lyonnais sont privilégiés et les plus allergiques au cybermarché ou à l'hypermarché tout court, auront la chance de pouvoir en trouver des plus frais encore.OyakodonprofilH
Oui, je me doute bien que le petit hameau de 20 habitants où vous avez décidé de vous retirer n'est pas sur la zone de livraison. Mais si vous y êtes, c'est que vous n'avez pas du tout envie de voir un jeune éphèbe débarquer sur votre seuil  en costume carrefour lol et que, par conséquent, vous serez contraintes de venir sur Lyon pour trouver des champignons japonais frais !!... (ou une autre ville)
D'ailleurs, personne ne livre par chez vous, non ? Heureusement que le boulanger a eu la bonne idée d'acheter une camionnette !! ... ;o)

Pour les lyonnais donc, et les futurs visiteurs ;o), sachez que l'on "cultive" le shiitake dans notre jolie ville !!
Si ! Si !
Et si vous vous rendez au marché gare, vous serez à même de vous gaver de shiitake frais, d'autant que ces champignons se conservent merveilleusement bien, en restant parfumés à souhait.
Vous pourrez même les faire sécher, toutes seules, comme des grandes, si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre ;o).
La boucle est bouclée !! lol

En cas d'overdose de gastronomie nippone, et si cela peut vous rassurer, j'intercalerai des recettes plus européenne de temps à autre.
Je ne voudrais surtout pas vous dégoûter de ma cuisine préférée.
Ce serait une mauvaise "manoeuvre" de ma part, n'est-ce-pas ;o).