Un petit billet sur des gens qui en ont, ça peut pas faire de mal n'est-ce-pas ;o) ?

Bien sûr, il y en a des tas qui mériteraient qu'on parle d'eux, de temps à autre,  par-ci, par-là sur la toile.
Alors pourquoi commencer par eux ?...
Tout simplement parce que ce gentil petit couple bio fait partie de la famille...
Mais aussi parce que j'aurais dû le faire bien !
La partie féminine de ce duo, Ghyslaine,  est en fait la cousine de mon Jules. Alors c'est  peut-être "dégeu" de débuter avec eux parce que je les connais etc.
C'est un peu vrai, mais aujourd'hui quel domaine ne fonctionne pas de la sorte, hein ? C'est ça qui est moche surtout, d'autant qu'en fin de compte, ce sont souvent les mêmes qui en profitent à grande échelle...

Mais revenons à nos petits Nomades Solidaires (lien site officiel).

Alors c'est quoi  les Nomades Solidaires ?
En novembre 2002, Gyshlaine et Manu sont fin prêts pour entamer le périple qu'ils préparent minutieusement depuis pas plusieurs années déjà.

Un couple, qui s'aime.
Si c'est important quand même lorsqu'on se prépare à passer deux années, 24h/24, collés l'un à l'autre  avec, pour seuls compagnons, deux vélos chargés et des rencontres riches mais incertaines ...
2 vélos.
80kg de bagages.
10 sacoches.
2 ans 1/2 à jouer les "tortues" nomades.
50 000km à vélo via 33 pays, entre l'Europe et l'Asie. 10 000km en train, 10 000km en avion.

carte_periple01carte_periple02carte_periple03


Voilà pour le postulat de départ. Ca calme n'est-ce pas !

Je ne saurais que trop vous conseiller d'aller jeter un oeil aux Carnets de route qu'ils ont régulièrement pu tenir, grâce à la technologie qui nous passionne tant, nous, blogueuses et blogueurs !!
Vous pourrez y lire les compte-rendus du périple au jour le jour ou presque.
Leurs rencontres magiques mais aussi leurs désillusions sur l'environnement, l'économie équitable... Et le non-rejet du modèle occidental par la plupart des pays dits pauvres ! Hélas.

N'avez-vous jamais rêvé de tout plaquer, de prendre une ou deux années sabbatiques afin de découvrir La Vie sur cette planète, et de Vivre vraiment, à un rythme plus en harmonie avec vos convictions, vos principes ou vos envies, tout simplement.
D'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte (on sait que non mais on espère toujours un peu, non ?).
D'aller voir comment les voisins se nourrissent, autrement que lors de séjours/circuits organisés de A à Z par un tour-opérator !?...
Certes ce ne sont pas les premiers à  partir dans ce genre d'aventure, nous avons déjà vu des reportages sur le sujet dans la petite lucarne.
Mais eux, ils l'ont fait. Ils font partie de cette catégorie de personnes qui ont pris leur courage à deux mains pour mettre les moyens en face d'un de leur rêve.

C'est l'été, si vous n'êtes pas encore partis et que vous avez besoin d'un grand bol de dépaysement, même virtuel. Le mot dépaysement prend ici toute  son ampleur.
C'est dans ces cas là que je chéris la technologie et les mass-médias !!
Quel plaisir que de pouvoir partager et vivre un peu l'aventure d'un autre que l'on n'aurait jamais rencontré sans cela...

Si vous avez bien compté, vous avez remarqué que les 2 ans sont passés.
Ils sont revenus en Janvier 2005.
Ils ont commencé une autre aventure puisque leur tribu vient d'accueillir un nouveau petit aventurier.
Il va falloir songer à acheter un troisième vélo les enfants ;o) lol.

Vous pouvez également retrouver des chroniques publiées par  Satoriz, qui était un de leurs partenaires financiers, depuis le début du voyage. En tout 7 épisodes, de novembre 2002 à janvier 2005, titrés Nomades Solidaires sur le menu de droite.
Mais si Satoriz !!... Vous savez le magazine bio dont Cléa nous avait parlé.
Pour découvrir l' interview-bilan du retour, c'est par ici.

Enfin, pour les contacter aujourd'hui, dans leur ferme du Nord de l'Isère, la Communauté Nomades-Solidaires c'est par ici.

Merci pour montrer que le rêve est possible et que la  conscience humaine existe encore ...