C'est grâce à Gracianne , qui m'a gentiment suggéré de présenter cette recette pour le jeu de LeeLooo , que je rédige finalement ce billet.
Vendredi soir, nous passions une agéable soirée sous le signe de l'Italie -nos futures vacances, enfin, je croise les doigts ...-.
De l'entrée au dessert je me suis appliquée, dans un temps limité, à préparer un sympathique petit dîner à nos amis.
Je vous livrais, en nocturne et lasse, un aperçu visuel du plat principal qui avait séduit tout le monde et moi la première.
J'avoue que je n'étais pas réellement convaincue de l'association foie-gras/risotto.
Je craignais que cela ne soit trop lourd, que l'harmonie gustative ne soit pas au rendez-vous, etc.
Seule la météo semblait d'accord pour que je fasse ce plat aux allures automnales !!...  Saleté !

Toujours est-il que sans Gracianne, jamais je n'aurais songé à participer à cette 3ème édition de  L'imagination culinaire au pouvoir , dont le thème est précisément la rencontre Italie-France !...
J'aurais voulu le faire exprès, je n'aurais pas fait mieux ; op.

C'est curieux, depuis que je nage dans la junglosphère, je suis spectatrice de tous ces jeux culinaires mais, en y réfléchissant vraiment, je n'ai jamais été franchement attirée.
Sans doute parce que cela exacerbe i-né-vi-ta-ble-ment l'esprit de compétition, même si l'on pense "sincèrement" le contraire.
Si, si, c'est inconscient. Instinctif. A-ni-mal.
Je n'aime pas trop. Du moins, pas ici. Pas dans ce petit cocon virtuel qui, de toute façon, possède déjà certains  aspects négatifs de la condition humaine, et je ne veux pas, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de transposer tous nos défauts sur la toile, si ?
Mais bon... Le jeu, la compétition, le concours, le "je-me-mesure-à-l'autre" pour savoir qui est le meilleur; bien que la notion de "meilleur" soit en fait inexacte et éphémère par essence; c'est humain. On n'y peut rien.
Garçons ou Filles, on tombe dedans tout petit !! C'est d'ailleurs très drôle de dresser un rapide inventaire de tout ce pour quoi on se mesure à l'autre ...

Bref, comme nombre d'autres choses dans la Nature, nous nous retrouvons inégaux face au jeu.
Il y a les mauvais perdants, soupe-au-lait de service (j'aime pas cette expression; d'ailleurs, je ne l'ai jamais trouvée pertinente et correcte, mais c'est comme ça qu'on dit ).
Il y a les requins, compétiteurs aux dents longues, qui se divisent en deux sous-catégories : les carnassiers visibles qui ne trompent personne sur la marchandise, au moins ont-ils le "mérite" de se montrer sous leur véritable jour.
Puis il y a les féroces reptiles joueurs de flûte (ou pipo en argot lol) qui, sous des airs enjôleurs et sympathiques, vous séduisent pour mieux vous "dévorer" ... Vous voyez le serpent dans Le Livre de la Jungle qui chante une berceuse enchenteresse à ses proies ;o)
Il y a aussi les compétiteurs nés. Elevés au "bon grain", en plein air depuis leur plus tendre enfance, persuadés que  tout n'est que compétition... même l'amour !... lol
Et bien d'autres encore ( les compétiteurs "malgré eux", etc ).
On en reparlera, j'ai déjà dû me faire bien assez d'ennemis, pour cette fois ;o).

En somme, je ne sais plus si je dois remercier Gracianne ou bien pester contre elle pour avoir i-né-vi-ta-ble-ment réveillé le fauve en moi ;o) lol

Sans plus attendre, je rentre, pour la seconde fois, dans un "jeu-concours junglosphérien" ;o)
Vous avez vu, "jeu-concours", ça sonne plus doux, hein.
Ben, oui mais c'est pareil ;o) !!! Gnarc

RISOTTO AUX CEPES ET AU FOIE GRAS POÊLE

Pour 4 personnes :
Risottofoiecepes
250g de riz arborio ou carnaroli, bref, du riz à risotto
4 escalopes de foie gras cru (je préfère l'oie mais à cette époque je n'ai trouvé que du canard)
450g de cèpes
150g de poireau
40g de parmesan
2 gousses d'ail
1 oignon jaune
1 litre de bouillon de légumes ou volaille
Basilic
Huile d'olive
Vinaigre balsamique
20g de beurre
15cl de crème fraîche
Sel, poivre


Préparer le bouillon et réserver au chaud.
Eplucher les gousses d'ail et l'oignon et émincer.
Préparer les champignons : faites selon la période avec des champignons frais, séchés ou surgelés.
Une fois nettoyés et séchés (ou réhydratés etc) et éventuellement coupés, selon leurs tailles, déposer un filet d"huile d'olive dans une poêle et faire chauffer.
Lorsque la poêle est bien chaude, y jeter les champignons.
Ajouter l'ail émincé et faire suer à feu vif en remuant régulièrement.
Laver et sécher le basilic puis le ciseler.
Ajouter le basilic aux champignons, désormais cuits et vidés de leur eau, laisser sur le feu encore 1-2 mn puis réserver.
Nettoyer le poireau et l'émincer en fines rondelles.
Dans une grande sauteuse, faire fondre le beurre avec un filet d'huile d'olive.
Mettre l'oignon et le poireau et laisser "fondre" 4-5mn à feu moyen.
Ajouter le riz et maintenir à feu moyen, en remuant régulièrement jusqu'à ce que les grains soient translucides.
A ce moment, verser 2-3 louches de bouillon et laisser le liquide être absorbé par le riz.
Recommencer l'opération jusqu'à épuisement du bouillon. Le riz doit être cuit : à la fois ferme et tendre. Si cela s'avérait nécessaire, vous pouvez tout à fait refaire un peu de bouillon ou même simplement rajouter un peu d'eau.
Ajouter la crème, les champignons à l'ail, le parmesan (désolée, je l'avais oublié) et poivrer.  Vous pouvez garder quelques champignons pour décorer un peu. Mélanger.
N.B:  Je ne rajoute pas de sel, le bouillon l'est déjà bien assez.
Maintenir le riz au chaud, en le couvrant.
Penser à mettre les assiettes au chaud si possible.
Faire chauffer une poêle.
Lorsqu'elle a chauffé, saisir rapidement les escalopes de foie gras, environ 40'' de chaque côté.
Arroser d'un filet de vinaigre balsamique et dresser immédiatement à votre convenance, sur des assiettes chaudes.


Régalez-vous !!!

Risottofoiegrasbig

C'est riche, dans tous les sens culinaires du terme.
C'est pas régime du tout mais c'est vraiment fameux !
Comme je le disais au début de ce billet, je craignais une certaine lourdeur, voire un écoeurement dans ce mariage Italo-Périgourdin ...
Et je n'en suis pas revenue à quel point ce fut tout le contraire.
La tendresse et le fondant exceptionnels du foie poêlé qui, dans la bouche enrobe franchement le riz, légèrement croquant, comparé à lui, et délicatement parfumé, est d'une extrême jouissance...
Un ange passait au-dessus de nous à chaque bouchée.
Nos amis avaient apporté un Château Saint-Hubert, premières côtes de Bordeaux, 2002. Sans connaître le menu par avance...
C'aurait pu être risqué, n'est-ce-pas ;o)
Il s'est admirablement bien entendu avec ce plat exotique et franchouillard à la fois.
Franchement, j'ai tellement savouré ce risotto que je me suis trouvée presque "déprimée" lorsque la dernière bouchée de foie gras fut passée...
La prochaine fois, je prévois de plus grosses escalopes... ou bien 2 par personne !! ;o)

Ah j'oubliais, vous pouvez évidemment faire un mélange de champignons si vous n'aimez pas les cèpes ou si vous n'en avez pas assez etc ...

Voilà LeelooO, elle est à toi :oD

Gracianne, mine de rien, je taquine, je dis des bêtises, mais, plus qu'une suggestion intelligente et spontanée (d'abord la pommade lol), ton commentaire a été pour moi un vrai compliment (ensuite séquence émotion...).
Et ça, compèt' ou pas, waouh, ça fait un bien fou !! ;o)
C'est marrant mais les compliments c'est comme les chocolats : soit on n'en dit pas assez et on en manque, soit on en dit trop et ça manque d'authenticité et de plaisir - de part et d'autre- ;o) ... Encore un vaste sujet qui...
Allez, tais-toi !
C'est la Faim du billet !!!


Post- Scriptum :

Comme le dit Mitsuko, viendez mes ami(e)s Fauves et sortez vos Casseroles !!
Réveillez votre instinct de compèt', jeu ou c'que vous voulez ... ;o)
Non, on sort pas les griffes ! Ca on peut pas. Non, les canines non plus...
Hé le p'tit malin qui va me faire chaque dent par son p'tit nom, ce n'est pas une bonne idée ;o) lol !!