Je n'ai jamais été une grande fan de chocolat blanc. Et par conséquent, de desserts "goût chocolat blanc".
Ce produit est un peu, pour moi, synonyme de supercherie.
On veut faire croire à mon palais que ce carré qui ressemble à du chocolat, qui a la forme du chocolat et quelques (rares) composants en commun, aurait le goût du chocolat !?...
Mouais.
Jamais je ne me suis laissée avoir.

Ce qui signifie que jusque-là, je n'ai JAMAIS fait de pâtisserie ou d'entremets avec cet ingrédient.
Au grand dam de ma mère qui en est friande - surtout celui à la noix de coco !?-... Le comble pour moi.
Mais comme j'ai décidé de ne pas mourir idiote et que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis - ouhla c'est profond comme réflexion, n'est-ce-pas. Notez les dégâts de la canicule sur une jeune citadine -, j'ai enfin consenti à utiliser mon Galak dans une sucrerie.

C'est curieux car en écrivant ce nom : Galak, un parfum d'enfance titille mes narines.
Je l'aimais beaucoup Oum le dauphin, et ses aventures m'ont fait pleurer plus d'une fois.
Oui, oui, j'ai aussi pleuré pour Bambi..rhôlala.
C'est donc que j'ai dû manger quelques morceaux de ce fameux "chocolat". Pourquoi n'en ai-je pas vraiment le souvenir ?
Aujourd'hui pour moi, le chocolat blanc ce n'es pas vraiment du chocolat.
C'est sans doute un peu élitiste de ma part mais c'est ainsi que mon "cerveau gustatif" le juge.

Voici un petit dessert vite fait, très connu, surtout sur la junglosphère (Coucou Mercotte ;o) ) mais que j'ai décidé de revisiter avec des substituts laitiers.
Pour voir. Pour m'amuser.
C'est donc sans une seule goutte de lait ou de crème issus de nos douces et dignes ruminantes colorées que j'ai confectionné, pour ne pas dire testé, une recette de panna cotta.
Si aujourd'hui, vous pouvez voir le résultat, c'est que ce fut bon !
Je ne dirais pas que cette panna cotta m'a rendue dingue de chocolat blanc, car je pense toujours qu'il ne parfume que fort peu les plats dans lesquels il se trouve, mais j'ai été agréablement surprise.
Toutefois, le doute subsiste.
Le crémeux particulier de cette crème est-il dû à sa composition exclusive de soja ou à l'apport du chocolat blanc - le plus gras des chocolats - ?

Chocolat blanc ou pas.
Absolut Soja ou lait et crème entiers, j'adore la panna cotta. Et le must c'est que l'on peut la faire et la refaire en variant les plaisirs au gré du vent de ses envies, de ses talents, des saisons, des émotions ...

C'est Madame Papilles qui va être contente ainsi que les amatrices de bio ;o)
Pour vous Ladies et toutes les autres.

PANNA COTTA DE SOJA AU CHOCOLAT BLANC

Pour 2 personnes ou 4 verres à café de 9 cl :Pannacottagrd

17cl
de lait de soja +2 càs
12cl de crème sojasun
75g de chocolat blanc (le galak fait très bien l'affaire)
1 càc d'agar-agar


Panna_cottablc
Dans une casserole, faire chauffer la crème, le lait en y ajoutant le chocolat blanc.
Laisser fondre jusqu'à obtention d'un appareil bien lisse.
Dans un petit bol, délayer l'agar-agar dans 2 càs de lait ( ou d'eau au choix) puis l'incorporer au mélange précédent.
Remuer sans cesse jusqu'à constater un léger épaississement de la crème.
Huiler à peine les verres, à l'aide d'un morceau d'essuie-tout pour un démoulage plus aisé.
Verser dans les verres.
Laisser refroidir quelques minutes puis entreposer au frigo au moins 3/4 d'heure.
Servir, tel quel dans les verres ou démoulés, avec un coulis (fruits de la passion ou abricots ...) et décorer de copeaux de chocolat blanc.


J'avais prévu de les accompagner d'un coulis aux fruits de la passion mais hélas, ils n'avaient pas tenu le choc de la canicule.
J'ai dû les enterrer dans le jardin ... nan, je rêve, sur le balcon-jardin !...
J'ai donc utiliséle reste de sirop de vanille d'un gâteau comme nappage.

PannablmacroJe dois tout de même reconnaître que finalement, la couleur était plutôt chaleureuse, gourmande et plaisante. Je redoutais cet aspect car le lait de soja a parfois une teinte particulière...
Cela a beaucoup plu autour de moi, c'est déjà ça.

Bon, ok, c'est vrai... C'est moi qui ai dévoré la dernière. Mais il fallait faire de la place dans le frigo... Avais-je le choix ?
N'est-ce pas mon rôle, en tant que cuisinière, de "lécher les fonds de casseroles"  ?... et d'assiettes aussi ?... Sans compter les verres.
Ah oui, rien de plus terrible qu'un verre de nectar à moitié consommé.
Quel affront ! Et quelle plaie quand il s'agit de faire la vaisselle !
Vous renversez le verre dans l'eau de vaisselle et celle-ci devient inutilisable ! Vous voilà obligées de la changer, donc de sur-consommer ce bien précieux de façon abusive, par conséquent, de nuire à la planète et à notre espèce...
Vous voyez jusqu'où un geste apparemment anodin peut vous mener !?... Hein ! Ah vous n'y aviez pas pensé.
Alors la prochaine fois que vous remarquez un pauvre verre à moitié plein, un morceau de gâteau abandonné dans une assiette à dessert, une crème à peine effleurée du bout de la cuillère, allez-y, soyez héroïques !
Mangez, buvez ! Mais épargnez vos éviers.
Nous ne sommes pas aux USA, le sanibroyeur c'est pour les commodités !! lol

Si vous n'avez jamais utilisé l'agar-agar, sachez que la prise est extrêmement rapide. Il est donc aisé de voir si l'on a dosé suffisamment ou pas.
Pour une première, dans la catégorie panna cotta bio, ce fut plutôt très réussi.
Cependant, je me demande si, en mettant moitié moins de gélifiant, la crème ne serait pas plus souple ?...
Car dans la cas présent, vous pourrez retourner le verre... Rien ne se passera !!
Je vous la garantis.
Le cas échéant, je viens re-vernir le plancher ou détacher le tapis !!... lol