Comme certaines d'entre vous, le temps, les circonstances, les humeurs ... la vie font que je semble prendre quelques distances vis-à-vis de mon blog.
C'est un peu vrai en somme car même lorsque j'ai eu l'occasion d'emprunter un pc fonctionnel, lui au moins ;o), je ne me suis pas forcément jetée dessus.
Je préférais dormir, lire, regarder un (bon) film, me reposer, penser, refaire le monde etc ...
Mais j'arrive d'ores et déjà au point où tant de billets sont (quasiment) prêts, que je ne sais plus lequel publier et que le soi-disant "ordre logique", que j'imposais à mon écriture, a volé en éclat.
J'ai toutefois pris quelques heures - et oui, tout de même cela se compte en heures - pour survoler la junglosphère.

Et puis, je les ai vus...
D'abord chez Isa, puis chez Céline ...
Toutes deux me parlaient et me montraient de fabuleux puddings gourmands.

Et je dois dire que ça tombait bien. C'était exactement ce que mon corps et mon coeur réclamaient :
de la douceur, du plaisir et encore de la douceur ... ad vitam aeternam.
Certes, cela ne semble peut-être pas très estival, mais tout dépend de ce que l'on met dedans, n'est-ce-pas...

Au début, je voulais refaire le fameux Pudding chocolat-amande qui m'avait littéralement envoyée au 7ème ciel.
Il était beau ... et cette lave chocolatée dégoulinant des ramequins, un péché mortel.
Le contraste de la glace vanille et de la sauce au subtil goût de nutella... Diabolique !
Mais, c'était encore un peu trop infernal niveau calories et surtout absolument inadapté aux 34°c extérieur ...

Alors j'ai pensé faire la gourmandise d'Isa que j'avais repéré cette semainele sublime Pudding anglais au chocolat et au caramel écossais...
Et oui, comme vous le voyez c'est encore un dessert "satanique" tant il ressemble à la tentation incarnée.

Toujours trop "riche" pour la météo ambiante finalement... et pourtant ce qu'il a pu me tenter !!! arrgh...

Pour finir, je me suis tournée vers un célèbre blog de notre petite communauté, et pas des moindre.
Puisque je ne voulais décidément pas de pudding au chocolat ("sacrilèèèège!!" criait mon petit diable interne ! ),
j'ai songé tester le Pouding aux pommes récemment publié par Céline du Palais des Délices - ah douce Céline ;o)-.

Oui, mais voilà.
Des pommes, je n'en avais pas.

Finalement, la seule chose dont j'étais certaine à ce stade, c'était que je voulais un pudding.
Aussi léger que possible dans sa texture.
Plutôt fruité.
Doux et gourmand bien sûr...

J'ai déconnecté le pc, puis je me suis mise à fouiner, analyser et décrypter mes envies.
Lourde et laborieuse tâche, me direz-vous...
Mais qu'en savez-vous, bande de malotrus ;o) lol

puddingepongewb1Voilà comment est "né" ce Pudding spongieux.
Pourquoi éponge ?
Parce que le gâteau formant la strate supérieure de ce dessert ressemble énormément à un genre de gâteau de Savoie.
Vous voyez ce coté tendre et moelleux qui reprend sa place après une légère pression du doigt...



PUDDING EPONGE AU CITRON ET A LA VANILLE

Pour 5-6 personnes :       puddingepongecitrwb

50g de sucre vanillé (maison pour moi cf cet article -clic-) + 2 càs
35g
de sucre blanc
40g de beurre
60g de farine
25cl de lait
3 oeufs
9 cl de jus de citron ( 2 beaux citrons)
Zeste d'un citron
finement râpé
1 gousse de vanille
1 càs d'extrait naturel de vanille
1/4 càc de levure
1/8 càc de sel




Préchauffer le four th.6 (180°c).
Battre vigoureusement les sucres et le beurre ramolli de façon à obtenir un mélange homogène et crémeux.
Incorporer les jaunes d'oeufs, un par un.
Ajouter l'extrait de vanille et le zeste de citron.
Puis, le sel, la levure et la farine tamisées, bien mélanger.
Terminer cet appareil en incorporant progressivement le jus de citron et le lait.
Réserver.

puddingcitrvanwbMonter les blancs en neige.
Lorsqu'ils commencent à former des sillons, ajouter les 2 càs de sucre  vanillé.
Continuer de les battre jusqu'à ce qu'ils soient fermes.
Incorporer délicatement les blancs à l'appareil au citron.
Beurrer un plat à gratin, à soufflé ou des ramequins individuels puis y verser la pâte.
Fendre la gousse puis gratter soigneusement ce précieux "caviar" afin de le répandre sur la pâte.
Mélanger délicatement.
Placer le moule dans un plat carré.

Remplir
d'eau chaude jusqu'à mi-hauteur du moule/des ramequins.
Cuire 35-40mn. Un cure-dent plongé dans la partie supérieure (donc ne pas aller jusqu'au fond !...) doit ressortir propre et le dessus doit être doré.
Laisser refroidir, hors du bain-marie, 10mn.
Servir chaud ou tiède.

Si par hasard il en restait, je vous conseille de le réchauffer quelques secondes au micro-ondes.
C'est vraiment un excellent, excellentissime pudding.
Le gâteau éponge vanillé est une pure merveille et la sauce citron qu'il cache, telle une surprise fondante et acidulée, explose dans la bouche dans un festival de parfums.puddingcitrinwb

Ayant utilisé deux moules, je me suis amusée à saupoudrer un des puddings de sucre en grains avant la cuisson; puis, à la sortie du four, de lavande pilonnée...

Parce que moi, la lavande en cuisine, j'adore ça.

Certes, le goût demeure assez étrange pour la plupart, car l'odeur entêtante de cette fleur est si connue, que l'on s'imagine mal la manger.
Ce qui est un tort; bien utilisée elle se révèle sous un tout autre jour, lorsqu'elle est associée au citron, comme c'est le cas ici, par exemple, ou bien à la courge, comme dans ma Soupe de Butternut "sublimée".

Quoiqu'il en soit, lavande ou pas, si vous aimez le citron, et la vanille bien sûr, n'hésitez plus, ce dessert est pour vous.

Ndlr : les petits points noirs que vous pouvez voir sur le pudding cuit sont bien évidemment des "amas" de graines de vanille... pas du "brûlé" ! ;o)