Mardi soir, c'était la Fête des Mères pour belle-maman, because emploi du temps divers (belle-soeur etc...) et partage avec la mienne .
Héééé oui, c'est la loi.

Lorsque l'on devient un couple, on adopte, bon gré, mal gré, de nouveaux parents avec lesquels il faudra se partager si l'on ne veut pas vivre l'enfer avec sa douce moitié ou la blesser.

Plus aucune fête de l'année ne sera simple... enfin selon le genre d'individus sur lesquels on tombe évidemment ;o) lol
Mais le débat serait bien long, n'est-ce-pas !
J'en vois qui soupire au fond ;o)

Bref, comme à mon habitude, je ne peux m'empêcher de participer aussi, à ma manière, par pure gentillesse certes. Mais ... mais, mais, mais, je dois l'admettre, du moins je Puis l'admettre aujourd'hui, aussi par "égoïsme".

Pourquoi ?!
Voyons, c'est extrêmement simple.
Au fil des ans, on apprend à connaître les habitudes de ce nouvel entourage, notamment leurs coutumes alimentaires... et croyez-moi; il y en a des pages à noircir à ce sujet.

Les frigos chez les copines de lycée, en fonction du statut du chef de famille, sont très parlants par exemple, de ce que peuvent être les priorités au coeur de tel ou tel noyau...

Bref, moi qui ne conçois pas un repas sans dessert; sans vrai dessert cela s'entend; j'ai souvent été flouée.
Et c'est en partie à cause de cela que j'ai, encore parfois, des périodes de manque de sucre.
Lorsque j'en ai à disposition, je n'en consomme pas tant que cela mais s'il n'y a aucune trace de biscuit, de chocolat ou au moins de quoi faire un dessert, je focalise et me révèle ponctuellement accro.
C'est pourquoi une tablette de chocolat ou juste une merdouille dans mon sac suffit à calmer ce "malaise" !...

Or, d'une part, les "trucs" sucrés n'ont jamais été légion dans les garde-manger des beaux-parents, et, d'autre part, lorsqu'il y en avait; le plus souvent parce que l'enfant se l'achetait lui-même, ils ne duraient guère que le temps de dire : "tu m'en donnes ?".

Branle-bas de combat de la caserne crânienne : il fallait réagir.
Vite un plan d'action.
Désormais, j'allais tenter de ne jamais me laisser piéger.
Ainsi suis-je devenue la préposée aux desserts et mignardises en général - au reste parfois aussi -, mais c'est étrange comme la pâtisserie semble repousser pas mal de monde!?...
On dirait qu'ils la craignent, qu'ils imaginent un travail titanesque, dur, délicat et ennuyeux?...

Manque de bol, le temps passant, belle-môman, qui se posait en bec salé ,redécouvre les joies du sucre ( je pense qu'elle s'interdisait  le sucré  en fait. Mais ne nous égarons pas dans la psyché humaine, je risquerais de vous faire une thèse entière ;o).
Avec un immense plaisir d'ailleurs car lorsqu'elle s'achète ses glaces préférées ou les nôtres, elle se montre d'abord très généreuse puis très vorace !!
Elle tombe dans le phénomène inverse : elle ne sait plus s'arrêter.
D'où l'hypothèse de l'interdiction intérieure qui doit remonter bien loin. lol
Alors, re-manque de bol :  le temps de la pénurie aggravée réapparaît et  les placards font triste mine de nouveau.
Puis, n'y tenant plus,  il lui faut trouver quelque chose de bon... Et ainsi de suite : je m'interdis, mais j'en "souffre" alors je craque, trop et je recommence..AAAhhhh !!!
C'est très curieux et très drôle à observer ces tiraillements entre l'adulte et l'enfant intérieur, hein ;o) lol

Cependant, je note une nette évolution.
Si tous les repas ne sont pas accompagnés de desserts, au moins, y pense-t-elle et les intégre épisodiquement à son menu.

Ce fut le cas ce mardi.
C'était un repas de fête donc cela semblait plus logique, et plus coutumier tout de même ne soyons pas mauvaise langue, mais je vous assure que ce n'était pas une évidence hier encore.

Pour une fois, nous ne nous étions pas entendues et, par plaisir et mesure de prudence ;o) lol, j'ai confectionné quelques mignardises estivales, parfumées et colorées.

Conclusion = Nous avons eu double ration de dessert.
Elle avait aussi fabriqué, dans son coin, une fin de repas sucrée !
Le paradis !

Je ne voulais rien de trop sophistiqué ou de  pompeux (on me reproche assez d'en faire trop et d'avoir un côté...euh... comment disent-ils ?... aristocratique... raffiné ?!... et plus mesquin parfois ;o) lol ).
J'ai donc juste fait quelques fruits de saison en gelée rigolote (présentation à venir) et des petites madeleines pour le café.

Finalement, tout le monde apprécia sa petite crème au chocolat corsé accompagnée de sa crème anglaise au safran ainsi que mes gelées rafraîchissantes et bienvenues pour faire glisser la salade caprese, le lapin aux fruits secs et le dessert gourmet ci-dessus.
Quant aux madeleines, elles ont gentiment accompagné le café de leurs arômes avec gaieté, comme prévu.

J'ai beaucoup aimé cette recette de madeleines.
Je pense avoir trouvé un joli classique.
On obtient un biscuit au vrai goût de madeleine, avec la fameuse bosse caractéristique et d'une légèreté  assez inhabituelle.
Des biscuits  aériens et tendres.
Tièdes elles étaient simplement divines.
C'est ma plus belle réussite en matière de madeleine.
Je vous la recommande chaudement pour vos tea time raffinés ou vos goûters de marmaille surexcitée ;o) lol



MADELEINES IRISÉES ET PARFUMÉES

Pour 18 madeleines environ :madeleinespralinewb

2 gros oeufs (3 petits)
90g de sucre en poudre
100g de beurre
170g de farine
1 sachet de levure
1 noix de beurre pour les moules (sauf siliconés ;o) lol
Pistaches décortiquées, pralines concassées, essence de jasmin, arôme d'orange, eau de fleurs d'oranger, zeste de citron, nutella, thé macha, lavande, café, rose, ylang-ylang, violette, etc ...


Préchauffer le four à 200°c (th.7).
Beurrer les moules si besoin.
Émincer le zeste de citron et réserver.
Fouetter les oeufs et le sucre environ 5mn afin d'obtenir un appareil mousseux et léger.
Faire fondre le beurre et l'incorporer aux oeufs+sucre.
Ajouter progressivement la farine et la  levure tamisées.
Pour plus de simplicité d'exécution, j'ai fait les mélanges" d'arômes et de garnitures une fois la pâte neutre déposée dans les moules.
Mais si vous en faites de grosses quantités, il serait préférable de diviser la pâte selon le nombre de parfums choisis.
A l'aide d'une càs, répartir la pâte dans les moules et saupoudrer de pistaches entières ou en morceaux - j'ai mélangé pistaches et zeste de citron -, les pralines concassées, ...
Pour les arômes, le nutella ou les essences, j'ai déposé des petites gouttes ou des càc de nutella directement sur la pâte puis j'ai pris une brochette en bois pour touiller et mélanger à l'inspiration ;o) ...
Enfourner et laisser cuire 10-12mn.

Attention, je vais vous livrer le secret ancestral de la bosse des madeleines :
Pendant la cuisson, entr'ouvrez la porte du four et maintenez-là ainsi à l'aide d'une cuillère en bois, par exemple.
Méfiez-vous toutefois avec cette dernière !... Ne l'approchez pas trop des résistances, si votre four en possède, le bois, ça brûle ! lol
Je sais de quoi je parle. ;o)

Laisser
refroidir sur une grille mais n'oubliez pas d'en goûter au moins une tiède.


madeleinesvarieesensemblewbElles se conservent deux jours, dans une assiette recouverte d'aluminium, sans être altérées.
Au-delà, je crois qu'une boîte en fer serait préférable car elles sèchent assez vite.
Il devient alors nécessaire de les tremper pour retrouver leur pleine saveur.
Si vous n'aimez pas "tremper", optez tout de suite pour la boîte en métal, à l'ancienne...
Les madeleines de Commercy n'ont qu'à bien se tenir ;o)
madeleines_varieeswb
Vous pouvez, je pense, tester avec du beurre salé et augmentant la dose de beurre de 50g.
Ainsi, peut-être, garderont-elles leur moelleux plus longtemps.
Surtout, ne les faites pas trop cuire, cela accélèrerait leur dessiccation.

Petite Astuce :

Pour orientaliser les pistache-citron, remplacer 50g de farine par autant de pistaches finement broyées...

financiers_th__vert_lavande_lightissimesLes madeleines thé macha-lavande-chocolat ont fait l'objet d'une confection complète à elles toutes seules.
J'avais préparé ces madeleines en début d'année et avais beaucoup aimé le mélange étrange des senteurs et des goûts.
Cette fournée fut plus "personnelle" car tout le monde n'aime peut-être pas ce genre de mix à moi ;o)
Mais si vous êtes téméraires et curieuses, allez-y !
Au pire, ça fera de l'effet et cela décorera vos tables de thé ;o)