Ce dimanche, je me suis levée tôt - enfin pour un dimanche - car un ami nous avait invités à faire du bateau.
De plus, il y avait un pari  à la clé : celui qui arrivait avant 10h était invité au resto... Ah, aaahh !

Debout à 7h45 pétantes, départ 8h20.
800m plus loin = panne de la voiture de prêt !!!
Fin de l'aventure bateau sur la Saône, début de l'épopée je traverse Lyon en rollers pour rentrer chez moi après avoir poussé la voiture.
Et dans mon "petit malheur", j'ai de la chance car la voiture a stoppé net à l'entrée du tunnel de la Croix-Rousse.
Juste dans le virage, à la sortie du rond-point...  en pente .
Petite mais pentue tout de même !
Et comme dans ce cas, mes hormones masculines machophobes sont en ébullition, je manoeuvre, seule, ma voiture pour la ranger sur le parking, de l'autre côté du rond-point.
A la rigueur, une femme qui s'arrête est la bienvenue, solidarité oblige ;o)

Un dimanche matin à Lyon, il n'y a pas beaucoup de passage.
Je dois dire hélas, car le poids de la voiture commençait légèrement à me faire dévaler le petit dénivelé...
Et là, devinez quoi :  tandis que quelques véhicules m'avaient déjà bruyamment dépassée - ah le civisme humano-urbain... tout un poème -, une femme s'arrête ! Yes !
Je le savais.
Pas besoin d'hommes pour s'occuper des voitures, pas besoin de bras poilus pour allumer le barbecue - hein Dorian lol ;o) -, non, pas besoin d'hommes pour couper du bois !!!

Une fois la voiture parquée, ma collègue chaudement remerciée, je chaussais les rollers avec un certain plaisir car la matinée était belle.
Il y a deux moments que j'apprécie tout particulièrement dans une journée.
Quand la vie s'éveille, au petit matin et lorsqu'elle s'arrête, à la tombée du jour.
Ce sont des instants magiques où sont concentrés tant de parfums abstraits, d'impressions inexplicables...

Alors, pour vous narrer cette traversée sur huit roues de la ville aux deux fleuves amants; et bien que je les adore; les mots vont céder la place aux images.
(Et ouiiii, j'avais mon appareil. Normal, souvenez-vous, le bateau...)


balade_1web1Architecture métallique d'une passerelle éblouie par le soleil, encadrant les Quais de Saône.


balade_3_quais






balade_2_pecheurbalade_6_web

Malin petit pêcheur, deux cannes valent mieux qu'une ;o)

Euh... no comment, on est complètement dans le sujet ===>>>


balade_5web









Vous avez révisé votre code de la signalisation lyonnaise ?...
Non ? Qu'attendez-vous ;o)


      
balade_7balade_7_boulange1









Au détour d'une rue, cette petite boulangerie, de laquelle émanaient des senteurs de beurre et de farine qui me donnaient la sensation d'être un cartoon flottant au-dessus du sol, enveloppé  dans cette brume odorante. 
30 secondes plus tôt, une file de badauds prolongeait la poignée de la porte d'entrée.
D'aucuns avec une certaine inquiétude dans le regard, quand ce n'était pas de l'animosité pour le nouvel arrivant :

"ben quoi, je l'ai vu, il voulait ma place !! ..." , semblaient-ils dire pour se justifier d'une telle attitude. lol ;o)
J'ai ri mais hélas, je n'ai pas eu le temps de les immortaliser.
Tant pis, la boutique était mignonne et cette odeur... hmmmm

"Quoi !? Pourquoi vous me regardez comme ça, c'est MON tour !!"  lol

balade_8_bouquin
Ah, nous voici arrivés sur le Quai de la Pêcherie où chaque dimanche, les bouquinistes font concurrence au Marché de la Création, de l'autre côté de la Saône.

balade_9
balade_10

On dit au revoir aux Quais de Saône ...



balade_12Le café du XXème Siècle est fermé ... Logique !
Quelle idée, le patron n'a-t-il pas pensé que le XXIème risquait d'arriver un jour ou l'autre ? lol

balade_13bis

En face, la Rue Mercière fait la grasse matinée après une nuit agitée.
Les convives se sont gavés de poissons, de ribs sauce barbecue ou de grattons lyonnais en attendant le tablier de sapeur...
Après un p'tit concert-live ou un dernier verre, ils viennent juste de rentrer.

balade_141




Les Amants Fluviaux ont un nouveau spectateur.
Sont-ce les mêmes bovins qui ont envahi les rues de la Capitale ?...
Les lions puis  les taureaux... et après ?! ;o)






balade_151






Ayé !!... Nous voici sur les rives de Monsieur Rhône.




balade161
Vivre au fil de l'eau...
Cette idée m'a traversée l'esprit un bon nombre de fois.
Je ne suis pas Poissons pour rien..


balade_161

Quelle magnifique terrasse ombragée...
Une adresse à retenir pour les journées étouffantes et les nuits fraîches, au calme sur "Les Berges" du Rhône.

La balade touche à sa fin.
Juste quelques curiosités.

Tout d'abord, imaginez ma surprise de voir "ma photo" dans une vitrine !...
Et autour, il n'y avait que du beau monde !

balade_171balade_181
balade_201

Et pour finir, regardez ce qu'ils ont trouvé bon d'accrocher sur les grilles de la Préfecture du Rhône !...
Un peu de hummm... propagande étatique !? Simple "pub" ? hum

dscf00491dscf00501dscf00511

dscf00522dscf0056


dscf0057dscf0054

... entre autres choses toutes plus hum euh... "civiques" et sincères que les autres !! Où est l'erreur ?

Voilà, j'espère que la balade vous a plu.