Je suis une "fervente spectatrice"  des films d'Albert Dupontel.
Depuis ses débuts dans le one-man show, j'aime ce personnage si plein de poésie, d'enfance avec tout ce que cela comporte de spontanéité mais aussi de cruauté et de "vérité(s) nue(s)".
Son univers ce sont les Monthy Python, Terry Gilliam pour le côté décalé, le muet, Buster Keaton pour la poésie, la naïveté, la pureté même...
Il fait partie de ces êtres à propos desquels on se dit parfois : "tiens, j'ai la sensation de me reconnaître, d'être de la "même famille"".
Cela fait peut-être un peu "midinette" mais, d'une part, je ne parle pas de "fanatisme" et d'autre part, je n'ai pas pour habitude de penser cela des gens dits connus car ils ne le sont pas tant que cela.. connus ! lol
Et bien oui, je ne les connais pas !
Sinon par leur image, celle que les médias et eux-mêmes veulent bien  nous donner.
Alors objectivement, comment serait-il possible de reconnaître quoi que ce soit en eux !?...
Mais il semble que Dupontel soit mon exception ! ;)

enferm_s_dehors
Je n'ai pas encore vu son dernier opus mais je ne saurais trop vous conseiller de le voir car je ne doute pas du potentiel de ce film. Certes ce n'est pas un blockbuster, ni même peut-être un chef d'oeuvre mais je suis quasiment sûre d'une chose : il doit laisser son empreinte.
Et aujourd'hui, il y a de moins en moins de films qui nous laissent sortir en étant interpellés, positivement ou pas, peu importe.
Des films coup de poing, des films qui vont titiller l'émotion authentique au fin fond de notre (in)conscient humain... combien en voyons-nous en un an ? ... En 5 ans ?...
bernie
Bref, essayez au moins ;)
Et si ce petit monde vous parle, poussez la curiosité jusqu'à voir Bernie, son premier film !