Ah lala, tous ces billets cinéma prêts et que j'oublie de programmer... Ou que je repousse pour partager la dernière douceur avec vous, gourmandes et gourmands.
Et le temps passe...
Alors juste deux mots:
la semaine dernière j'ai vu L'Affaire Josey Aimes, ce qui tombait plutôt bien vu que le 8 mars était la journée des femmes...

l_affaire_josey_aimesC'est un film inspiré d'une histoire vraie: d'un cas de harcèlement sexuel (et moral) qui défraya la chronique dans les années 70.
Son histoire est un peu extrême certes, mais ce sont souvent ce genre de cas qui font jurisprudence semble-t-il.
Mère de deux enfants, victime d'un conjoint violent, elle retourne dans sa ville natale, chez ses parents.
C'est une mine qui fait vivre cette petite ville du Nord des Etats-Unis et qui, par conséquent, sera le seul débouché professionnel qui s'offrira à elle.

Il y a déjà deux-trois femmes qui y travaillent.
Et l'apparition de travailleuses supplémentaires est,  bien entendu, très mal perçue par ces messieurs.
Elles leur volent leurs emplois, n'ont rien à faire ici et ils vont le leur faire savoir.

C'est un film sans prétention, qui n'a pas fait trop de bruit mais franchement, j'ai été agréablement surprise.
Malgré quelques (rares) côtés un peu trop mélodramatiquement hollywoodiens, tout dans ce film semble authentique et c'est en grande partie là que réside le talent d'un réalisateur et de son équipe.

Peu importe que le scénario soit génial; bien que cela ne puisse être qu'un gros plus; si la sincérité crève l'écran, c'est gagné.
Depuis son Oscar, Charlize Theron montre vraiment qu'elle n'est pas qu'une belle femme mais qu'elle est aussi une vraie belle actrice.
Sa composition m'a vraiment émue et je ne pensais pas spécialement l'être en allant voir ce film.
Bien sûr, sans des partenaires et des seconds rôles de qualité, cela n'aurait peut-être pas été aussi évident ;)

Bref, c'est un film que je vous conseille vivement pour les jours où vous n'y croyez plus ;)