Bon sang, je rentre de chez mon cher Père qui nous avait mitonné un repas fatal, composé de matières premières exceptionnelles en provenance direcete des Halles de Lyon(clic) ( le must dans le produit frais, origines et saveurs garanties, le prix aussi...) :

*Foie gras cru rôti à la cocotte accompagné de pommes de terre, de pointes d'asperges vertes et de poires abate sautées dans le jus de cuisson du foie.
*Sandre à l'unilatéral aux amandes grillées jeunes pousses d'épinards
*Plateau de fromages ( St Maure, Reblochon fermier etc...)
*Tarte aux poires et petites bouchées au chocolat

Je n'en peux plus, ce fut la chute d'eau qui fit déborder le vase...
Après les fêtes, les  week-ends entre amis, les anniversaires -  hélas, ce n'est pas fini, restent le mien, celui de mon Titou, etc...pfff!-, je ne peux même plus songer à un repas riche en mets, trop gras, trop sucrés ou trop trop...
Je veux du light, du digeste ...
Et  quinze jours de purge au moins !
monty_python_le_sens_de_la_vie
Je suis semblable à cet homme dans une scène du film des Monty Python, Le Sens de la Vie (clic) :
assis à la table d'un restaurant chic, cet homme extraordinairement, démesurément obèse vient d'engloutir des dizaines de plats.
On sent le malaise poindre et les aliments descendre de plus en plus péniblement le long de son oesophage.

meaningoflife

C'est alors qu'un garçon arrive, portant un petit plateau argenté, sur lequel repose un mi-nus-cu-le chocolat.
Il l'offre à son client qui le refuse péniblement au milieu des gargouillis, de plus en plus terrifiants, de son estomac gigantesque.
Le garçon insiste, et insiste encore...
Au bout d'un certain temps, le client finit par accepter.
Il pose délicatement sur sa langue ce chocolat qui a l'air d'une petite noisette entre ses doigts boudinés, et se prépare à le "bouffer" ( oui, à ce stade ce n'est rien d'autre !).
Il le gobe. sens_de_la_vie1

Tout à coup, un bruit retentissant semble monter du fond de ses entrailles.
Prise de spasmes, son imposante masse corporelle gigote à la façon d'un plat de jelly...
Quelques secousses encore, un bruit de plus en plus effrayant et notre homme explose littéralement, aspergeant au passage tout le personnel et les objets environnants...

Tout comme lui, je suis au bord de l'explosion ventrale !...

Alors, pour me faire digérer et  inaugurer une nouvelle  rubrique :
Moleskine, Littérature  et un café svp !
j'ai décidé de me faire un caffe corretto au Brandy...

Bref exposé sur le contenu de cette catégorie

J'entends déjà vos interrogations:  "Molesss... Quoi ?"...

moleskine0webJ'ai toujours un carnet sur moi, dans mes sacs, ma voiture... où que j'aille, j'écris, je note, je gribouille.
Ma dernière acquisition, en octobre 2005, est un Moleskine; mon tout premier d'une longue série, j'espère.
Jusque-là, j'ai choisi mes carnets pour leur esthétisme, leur format et leur pragmatisme mais aussi, et je dirais avant-tout, pour la qualité du papier.
J'aime la calligraphie et par extension le beau papier, noble, pur, fait avec amour.

Le Moleskine c'est Ze légendaire carnet des artistes et des intellos européens des deux derniers siècles ( Van Gogh , Picasso, Hemingway...).
C'est surtout un prestigieux carnet de poche artisanal produit à l'origine par de petites manufactures françaises (cocorico ;) ) qui avait disparu depuis le siècle dernier. moleskine2web
Sur la petite notice historique, logée à l'intérieur du carnet, vous apprendrez que le dernier fabricant de Moleskine s'évanouît en 1986...
Ce n'est que douze ans plus tard, grâce à un petit éditeur italien (génial quand même, il a eu du nez !...), que le petit "carnet noir de reporter" fit son grand retour.




couv_moli_re0004webLittérature
car en plus du carnet, j'ai souvent un ou deux bouquins dans mon cabas ...
Et un café, parce que j'ai toujours adoré me poser dans un bar, y rester un p'tit moment en regardant la vie autour de moi, en écrivant, en lisant ou en travaillant...
Cela fait vraiment partie d'instants privilégiés durant lesquels je me sens connectée, en harmonie avec ce qui m'entoure et ce qui m'habite.
D'où l'idée de faire une rubrique sur ces moments, sans être trop intime, elle pourrait être le moyen de partager des lieux, des expériences, des façons de boire le café ou le chocolat par exemple etc...



CAFFE CORRETTO

                                                                                                                                                                                                                                                                               turin_piazza_palazzo_palati

Le caffe corretto est un de mes cafés préférés lorsque je m'installe sur une terrasse, en Italie.
Surtout lorsque je viens de manger comme les "vrais italiens" de sortie au restaurant :
Antipasti, primo piatto, secundo piatto, insalata, dolce...

C'est gargantuesque et l'on n'a plus l'habitude de manger autant.
Mais comment faisaient-ils au Moyen-âge pour déguster tant de plats sans se faire crever la panse !?...

Depuis ma rencontre avec le caffe corretto, c'est un véritable plaisir; devenu quasi rituel; que d'aller du côté de cette vivante et splendide Piazza del Palazzo Palatino à Turin, cernée d'arcades où boutiques chicissimes, bijoutiers  et glaciers s'amoncellent, de m'asseoir au milieu de cette bruyante mais chaleureuse  fourmilière pour digérer.caf_correttoweb
Et je vous assure qu'après un ou deux corretto, je ne résiste pas longtemps à la tentation de savourer une merveilleuse gelato artigianale (glace) à 3 voire 4  parfums somptueux : par exemple, fior di  latte, violette, nutella, melon etc...

En rentrant ce soir, je décidai donc de me préparer vite fait un "corretto", que nous pourrions traduire littéralement par café arrosé ou, mieux encore, café corrigé !
J'aime beaucoup cette interprétation.
L'idée de rectifier l'espresso italien, déjà très fort même pour un français, avec une grosse goutte de Whisky, de Génépi, de Grappa ou de Cognac , suffit à ressentir l'effet digestif et convivial de la chose.
Ce qui est aussi non négligeable, en Italie,  c'est le prix, puisque pour 1,80€ en moyenne, dans tous les bars, du plus populaire au plus chic; on vous sert un espresso ( café très court donc pour nous = fond de tasse ! ) bien dosé additionné d'une lampée très, très généreuse de la "gnôle" de votre choix ...
Ce n'est même pas la peine de parler du coût du digestif ici, alors ajouté à celui du café, nous dépassons allégrement le prix annoncé.

Bon, voilà, en espérant pouvoir éliminer un peu en dormant...
Parce que je m'inquiète pour demain.
En effet, comme j'étais invitée ce soir, nous avions prévu de faire La chandeleur , vendredi 3/02.
Et devinez quoi, avec mon habitude de faire dans "l'original" et la surenchère de plaisirs, ce doit être un repas- chandeleur à la Thalie.

A savoir : p_te_bugnes_mamieweb

Gougères à l'emmental et aux fines herbes
Mini-Beignets fourrés aux fruits
Bugnes fines et croquantes de
Mamie ( ma pâte est déjà dans le frigo, ça c'est fait lol)
Crêpes, tout de même mais :
Crêpes de sarrasin aux légumes crus et croquants, mesclun, chèvre et miel sauce balsamique
Crêpes aux tomates, pesto et fromage frais
Crêpes jambon cru de montagne et beaufort
Crêpes sucre-beurre-citron
(+ à la commande nutella-coco-pralines fondues etc...)

Pffff !!! n'importe quoi ! Je n'y arriverai pas... tellement je suis lourde, je n'avalerai rien et cuisiner.... mamma mia ! lol
Tant pis pour moi...
Quand on vous dit qu'il vaut mieux se taire parfois ;)