C'est le Nouvel An Chinois !
Tous les supermarchés sont dans les "starting-blocks" pour nous proposer des prix soi-disant hallucinants, sur des articles "asiatiques" de tous bords et de tous horizons.

J'ai vu qu' Omelette avait joliment commencé avec son très visuel Gâteau de riz aux huit merveilles, dès le 21... et moi, pas téméraire du tout (lol) je lui dis : "allez ok, on y va ! On fait dans l'Asie toute la semaine..."

C'était sans compter mon petit retard et son acuité à repérer mes manquements ! Futée la Miss !!

J'entame donc ma semaine asiatique avec un classique japonais.

Et là vous me dites médusé(e)s :
"Quoi !? Comment ça japonais ? Ca ne s'appelle pas le Nouvel An Japonais !!!? "

Oui, oui... mais j'ai décidé d'étendre le sujet au Japon - et je m'excuse auprès des éventuels japonais qui pourraient lire ceci,  je n'amalgame pas du tout le Japonais au Chinois et vice-versa...  Deux cultures, deux cuisines très différentes bien qu'historiquement les uns ont "emprunté" 2-3 petites choses aux autres.
Et puis étant très nippophile, j'avais envie de manger (encore et toujours) japonais toute la semaine ou presque, en incluant bien sûr, quelques touches chinoises par-ci, par-là.
Un Nouvel An Asiatique remanié...                                                      
         
La soupe de miso est un classique des tables japonaises au petit déjeuner, au déjeuner ou au dîner.
Elle entre dans la composition d'un repas japonais équilibré et traditionnel.
C'est une soupe très, très nourrissante contrairement à ce que l'on pourrait croire, étant donné l'aspect de bouillon qu'elle offre.
Il existe différents Miso dont la couleur peut aller du blanc au rouge-marron foncé : "Miso Blanc" et "Miso Rouge".

Et, ce qui ne gâche rien, le miso est excellent pour la santé.
Plein de bons éléments pour préserver l'élasticité de la paroi des vaisseaux sanguins, aidant à la digestion, réduisant le cholestérol, etc
Pour une liste plus exhaustive de ses bienfaits, je vous renvoie à ce site Miso Online  ( en anglais dans le texte !).

Très simple à réaliser, le plus difficle sera peut-être, selon votre lieu de résidence, de dénicher les ingrédients.
Mais de nos jours,  nous pouvons de plus en plus aisément faire un tour du monde dans nos assiettes.
Voilà peut-être l'occasion de découvrir de nouvelles boutiques exotiques dans votre ville ou votre région...

Pour cette recette, j'utilise du miso rouge, fort en goût, c'est pourquoi je vous conseille vivement de goûter votre préparation jusqu'à obtenir le dosage qui vous conviendra le mieux. D'autant que le Dashi est également un ingrédient très goûtu et très salé, inutile donc de poser la salière sur la table !
Ils sont forts ces japonais pour le sens pratique du gain de place...
Il faut dire que leur île est vraiment petite et la population massive !

Autre ingrédient indispensable lorsque l'on cuisine japonais : le Mirin.
Sorte de saké (alcool de riz) doux et sucré.
S'il était bu en tant que saké doux ( Otoso) mélangé à une mixture d'épices durant la période Edo, il est aujourd'hui un condiment essentiel à la cuisine nippone.
Utilisé de deux façons selon le style de cuisine Kansai ou Kanto, la première laissant s'évaporer l'alcool et la seconde l'employant tel quel;  il possède la capacité d'amener de l'éclat aux plats et de masquer les odeurs trop fortes de poisson ou de viande.
miso_ciboule_jardinweb
Le Negi ( ネギ), ou ciboule, à ne pas confondre avec la ciboulette, rien à voir gustativement parlant, fait partie de la famille des oignons (liliacées), et dégage une saveur très raffinée. A défaut d'en trouver, je vous conseille d'utiliser la tige d'un oignon nouveau.                                                                                                                              
Personnellement, à Lyon, je ne tombe que très rarement sur un produit qui me satisfasse dans les magasins chinois. J'ai donc décidé une bonne fois pour toute de la faire pousser moi-même ! Et ça marche lol...
Bien sûr, à cette époque de l'année, je n'ai d'autre choix que de l'acheter mais... ça ne dure pas.

Enfin, le dashi ou Hon-Dashi est un condiment souvent présenté en granulés à base de bonite séchée, utile pour relever  les plats japonais d'un arôme "à la seafood (fruits de mer)".






MA SOUPE MISO

ma_soupe_misoweb

Pour 4 personnes :

20g de Dashi en granulés
1/2 Litre d'eau
2-3 càs de Miso rouge
1 càs de Mirin -
80g de Tofu
Nori - algue séchée vous pouvez également utiliser l'algue Wakamé mais ce n'est pas du tout la même chose ni la même consistance en bouche !
Ciboule - ou Negi -
Champignons Shiitake ou de Paris frais (c'est plus sympa;)





Découper le tofu en petits cubes.
Emincer la ciboule en morceaux obliques de 1cm environ.
Réserver.
Emincer les champignons.
Dans une casserole mélanger l'eau et le dashi, puis porter à ébullition.
Dans un bol, mélanger le miso et le mirin et l'ajouter au bouillon sur feu doux, en veillant à ce que celui-ci ne bout pas tandis que le miso se dissout sous peine d'en perdre toute la saveur !
Ajouter les dés de tofu et les champignons et faire chauffer à feu moyen sans laisser bouillir, pendant 5mn environ.
Servir dans des bols individuels et parsemer de ciboule et de nori.


miso___tableweb